Aide-soignant en unité de surveillance continue médico-chirurgicale (USC) - H/F

CDD, CDD de remplacement
Non-Cadre
Dès que possible
Horaires annuels - Jour
Temps plein
Ouvert aux travailleurs handicapés
Cette offre expire le 01/03/2024
Aide-soignant en unité de surveillance continue médico-chirurgicale (USC) - H/F

Description du poste

L’unité de surveillance continue (USC) médico-chirurgicale est située au niveau 16 de la tour Côte de Nacre, unité 20. Elle est composée de 6 lits de pneumologie, 6 lits de néphrologie, 8 lits de chirurgie et 4 lits de surveillance continue médicale soit 24 lits au total.

USC dépend du pôle Réanimation, Anesthésie, SAMU/SMUR.

L’USC a pour vocation de prendre en charge « des malades qui nécessitent, en raison de la gravité de leur état, ou du traitement qui leur est appliqué une observation clinique et biologique répétée et méthodique » (Décret n°2002-466 du 5 avril 2002).

La circulaire DHOS/SDO/N°2003 :413 DU 27 AOUT 2003 précise qu’il s’agit de « situations où l’état ou le traitement du malade font craindre la survenue d’une ou plusieurs défaillances vitales nécessitant d’être monitorées ou dont l’état, au sortir d’une ou plusieurs défaillances vitales, est trop sévère ou instable pour permettre un retour dans une unité d’hospitalisation classique ».

L’USC constitue un niveau intermédiaire entre les unités de réanimation et les unités de soins conventionnelles. Par conséquent, l’USC n’a pas vocation de prendre en charge les patients présentant une défaillance aigue ou d’un organe (soins intensifs) ou mettant directement en jeu le pronostic vital et impliquant le recours à des méthodes de suppléances (unité de réanimation).

Les principales interventions chirurgicales programmées sont : Duodéno-Pancréatectomie Céphalique, hépatectomie droite, Lewis-Santy, Amputation Abdo péri anale, TEA carotide, greffe rénale…

Les principales pathologies médicales rencontrées : insuffisances respiratoires aigües avec signes de gravité, asthme aigu grave, hémoptysies, décompensation hypercapnique de BPCO avec VNI, décompensation d’HTAP, patients drainés ou après pleuroscopie, patient sortant de réanimation nécessitant une surveillance continue, dialyse péritonéale, insuffisance rénale, greffe rénale, IMV (Intoxication Médicamenteuse Volontaire)…

 

L’aide-soignant(e), sous la responsabilité de l’infirmier(e) , participe à la prise en charge globale de la personne soignée, assure l’hygiène et l’environnement du patient. L’aide-soignant(e) participe activement au bon fonctionnement de l’unité en partenariat avec l’ensemble des membres de l’équipe.

 

Activités générales :

- Assurer les soins d’hygiène et de confort auprès de la personne soignée en collaboration et sous la responsabilité de l’infirmier

- Promouvoir l’autonomie de la personne soignée

- Maîtriser l’entretien du matériel, du mobilier et de l’environnement du patient dans le respect des protocoles validés par le CLIN

- Participer à l’évolution du projet de service en partenariat avec l’ensemble de l’équipe.

- Participer à l’amélioration de l’unité d’hospitalisation en assistant aux réunions de travail

- Participer à l’encadrement des étudiants en formation

- Se tenir à disposition pour l’accueil des familles

- Accueillir et installer la personne soignée à son arrivée dans l’unité

- Recueillir les informations susceptibles de concourir à la connaissance de la personne

- Utiliser les indicateurs de calcul de charge en soins (SIIPS) en collaboration avec l’infirmier(e)

- Tracer l’ensemble des actes de soins réalisés dans le dossier soin informatisé

- Participer aux soins de prévention, de maintien et d’éducation à la santé.

Activités spécifiques :

- Préparation des patients en préopératoire selon les protocoles validés par le CLIN et les prescriptions spécifiques.

- Mise à disposition dans la chambre du patient, du matériel nécessaire pour le retour de bloc opératoire.

- Relever les diurèses et en assurer la traçabilité.

- Noter la fréquence et l’aspect des selles.

- Relever et tracer les températures.

- Peser selon les recommandations et/ou les prescriptions et assurer la traçabilité.

- Renseigner le logiciel DATAMEAL, en précisant les aversions et les régimes spécifiques de chaque patient. En cas de besoin spécifique, contacter la diététicienne du service

- Evaluer les quantités alimentaires prises par le patient et les tracer

- Evaluer en collaboration avec l’infirmier(e), le risque d’escarre, le tracer et mettre en place les recommandations.

- Connaître les protocoles de mobilisation des patients.

- Levers et mobilisations des patients porteurs d’un drain thoracique après validation de l’infirmier(e).

- Levers et mobilisations des patients opérés dans le cadre d’une chirurgie vasculaire, digestive, urologique après validation par l’IDE

- Evaluation de la douleur du patient tout au long de son séjour.

- Effectuer les transferts des patients.

- Assurer la réfection des chambres à la sortie des patients afin de permettre l’accueil des nouveaux arrivants.

- Informer l’infirmier(e) de tout événement susceptible d’influer sur la prise en charge du patient. 

Autres détails

Profil recherché

Diplôme d’Etat d’aide-soignant.

Formation obligatoire : Incendie ; AFGSU Niveau 2

Formations conseillées : DATAMEAL, Identitovigilance 

 

Compétences et Connaissances Requises :

- Savoir identifier les besoins des personnes soignées.

- Maîtriser le logiciel DATAMEAL.

- Connaître les principaux protocoles d’hygiène.

- Etre en mesure d’actualiser ses connaissances par le biais de la formation continue.

 

Qualités requises :

- Disponibilité

- Avoir le sens du travail en équipe.

- Faire preuve de rigueur.

- Avoir une bonne connaissance des bonnes pratiques en hygiène.

- Posséder des capacités d’écoute, d’observation et d’analyse.

- Posséder de réelles capacités relationnelles.

- Etre réactif et capable de travailler rapidement. 

Description de l'établissement

Intégrer le CHU de Caen Normandie, c’est choisir les meilleures technologies, dans une dynamique soucieuse des parcours patients, de la qualité des soins et de l’environnement.

Travailler au CHU de Caen Normandie, c’est entrer dans un établissement de 1720 lits et places, avec 60 services cliniques et médico-techniques, une équipe de 7000 professionnels de santé, 40 centres de référence et de compétence, un plateau technique très complet.